Une St. Valentin décalée avec Olympia le Tan et Diptyque /

Quoi de mieux qu'une espiègle magicienne maniant la rose avec brio pour collaborer avec Diptyque et créer une collection St. Valentin parlant d'amour le sourire au coin des lèvres? Diptyque et la créatrice de mode franco-anglaise Olympia Le Tan, vous présentent la collection en édition limitée: Rosaviola.

Au commencement était l'objet. Pas n'importe lequel : le sac. Un objet si féminin, si élégant qui au du fil du temps évolue pour revenir avec sa touche de modernité.

On y plonge la main, cela bruisse, des matières différentes, des souvenirs, des morceaux choisis de la vie d'une femme. On y plonge le nez, et se dévoile le mystère de la féminité et un assemblage fragmentaire de secrets bien gardés.

Une effluve s'échappe. Rose est sa couleur. Il semble murmurer: «la clef de mon coeur est dans mon sac».

(...suite)>

Son sens du détail, du jeu, ses agencements de matières font les yeux doux à la Maison sensible à son charme «so british» et à son esprit décalé. L'ovale emblématique se brode; ses lettres, à qui se donne la peine de les déchiffrer, laissent apparaitre «Rosaviola».

Rose comme le tissu caractéristique des créations d'Olympia Le-Tan, auquel répond l'accord construit autour de la fleur éponyme. Viola, en écho à la violette, qui amusée, vient poudrer et enlever sa comparse, et se voit sertie d'une touche cosmétique, rouge à lèvres.

(...suite)>

Une note cuir vient comme un écrin soutenir la féminine et joyeuse composition florale. Myriade de baisers: des bouches en feutrine se déposent à la volée autour de l'ovale.

Rose, violette, lipstick, bouche, sac, sont autant de petits motifs ludiques composant une partition visuelle égrenant les notes du parfum Rosaviola. Une touche d'excentricité, d'humour et de raffinement s'encapsule dans la collection Rosaviola.