DIPTYQUE / "Une maison Parisienne, à la fois moderne et intemporelle"

Entrevue avec Fabienne Mauny, présidente de diptyque Paris

Nose Quelles sont les odeurs de votre enfance ?

Fabienne Définitivement méditerranéennes. Je viens du sud de la France, de Sète, près de Montpellier. Les odeurs de mon enfance sont celles des plantes aromatiques ou des arbres du jardin : le thym, la verveine, le figuier, le tilleul. Ce sont aussi les odeurs marines le long des canaux qui traversent la ville et le port. Ce sont mes souvenirs les plus anciens.

Nose Quelle est votre première rencontre avec le parfum ?

Fabienne Les odeurs des Cologne dont on nous frictionnait après le bain ma sœur et moi… des odeurs de propre, légèrement  fruitées ! Une fugace sensation fraiche et délicate.

Nose Quels sont les objets mythiques de la marque ?

Fabienne Pour répondre à cette question, il faut revenir à l’origine de la marque. Fondée en 1961, ses 3 fondateurs et amis travaillaient ensemble animés par une même passion créatrice, une insatiable curiosité et un sens aigu du beau. Au début, deux d’entre eux dessinaient ensemble tissus et papier peints pour des maisons telles que Liberty et Sanderson. Quand ils ouvrirent leur boutique en 61, et se joignirent au troisième, ils souhaitaient exposer leurs créations textiles. Peu à peu, avec un gout très affirmé, le trio transforma l’endroit  en un lieu à part : une sorte de bazar chic où l’on pouvait découvrir des objets inattendus, uniques à Paris et chinés par le trio au gré de leurs voyages. Ainsi trouvait on des « oiseaux appelants » utilisés pour la chasse, qu’ils s’amusèrent à peindre, des jouets extraordinaires tels que des chevaux taillés dans du bois des Dolomites, des bouteilles en grès de ginger beer datant d’avant la 2nd guerre,…toute une sélection d’objet atypique, plein de charme et de poésie.

Nose Quelle est la signature olfactive de diptyque ?

Fabienne Elle est pour moi anti conformiste. diptyque a ainsi été un des premiers à offrir des eaux de toilette unisexes dès 1968. En créant l’Eau, la première eau de toilette, inspirée d’un pot-pourri du 18ème siècle, les fondateurs de diptyque ont ouvert la voie à des fragrances atypiques, au parti pris olfactif fort, travaillées autour de belles matières premières que nous aimons présenter sous un jour nouveau grâce au fameux « accident olfactif » qui nous est cher : une note ou un accord inattendu qui vient tout bousculer.

Nose A quoi ressemblerait diptyque si la marque était lancée en 2012 ?

Fabienne Une maison Parisienne, à la fois moderne et intemporelle, qui offre des parfums inédits pour soi et pour la maison. En tout cas, comme à ses débuts, une maison authentique qui aime le travail bien fait et qui espère offrir à ses clients…des voyages imaginaires.

Nose Quelle est votre ambition pour diptyque à 10 ans ?

Fabienne A notre façon…. continuer à tracer notre chemin, apporter des choses nouvelles autour de l’univers du parfum. Le plus bel exemple est le lancement de la ligne 34 saint germain, tant en matière de création de parfum, que d’esthétisme dans laquelle nous avons mis le meilleur de notre savoir faire. Nous poursuivons l’aventure du 34 en proposant un an plus tard un objet aussi étonnant qu’innovant avec le sablier 34. Ce qui nous importe le plus est de pouvoir continuer de s’affranchir des codes, oser et innover.

Fabienne Mauny, CEO de diptyque