MEMO avec CLARA MOLLOY / "The journey is the destination."

Interview avec Clara Molloy co fondatrice de la marque Memo créée en 2007 avec son mari John Molloy. Elle Andalouse, lui d’origine irlandaise, c’est la rencontre entre le chaud et le froid qui s’est sublimé au fil de leurs voyages, l’ADN de leur marque. Les Echappées et Cuirs Nomades forment deux collections de parfums pour hommes et pour femmes, qui dessinent une carte du monde joyeuse, ludique et imaginative.

 NOSE Quelle est la devise de Memo ?

Clara Molloy "The journey is the destination." Le voyage est dans le chemin. Cela évoque pour moi le parfum et se effluves, l'évolution tête, coeur, fond d'une note... mais c'est surtout une philosophie de vie.

NOSE Comment est née la marque Memo ?

Clara Molloy J'ai tout d'abord écrit un livre sur les parfumeurs, les nez : " 22 parfumeurs en création". Même si le parfum a toujours été une passion pour moi, je ne pensais pas pouvoir créer une marque de parfums.

En rencontrant ces 22 nez j'ai compris qu'il y avait une opportunité car tous disaient la même chose : l'industrie du parfum à perdu son âme et sa qualité.

NOSE Votre marque est autour des souvenirs, quel est justement votre plus ancien souvenir olfactif ?

Clara Molloy La pierre fropide mouillee parisienne. J'aime beaucoup les odeurs de farine, tout ce qui est un peu âcre, même si je ne l'apprécie pas en parfum...

NOSE Quels sont les objets emblématiques de la marque ?

Clara Molloy Notre monogramme, un M surmonté d'une étoile évoque le voyage (avec le ciel comme seul guide). Les livres et les illustrations sont très présents, du premier livre sur les nez qui a lancé la création de la marque au travail avec des dessinateurs sur chaque parfum.

NOSE Comment travaillez vous avec  Aliénor Massenet ? 

Clara Molloy Comme un duo de musicien, ou des partenaires de ping-pong... Nous partons toujours d'une destination, c'est notre squelette. Cela nous donne une ambiance, des sensations très précises qui vont nous guider. Ensuite le parfum doit ressembler à un parfum Memo, et c'est ce territoire qui n'est ni tout à fait Alienor ni tout à fait moi qui est intéressant.

NOSE Pourquoi ce parfumeur ?

Clara Molloy Lorsque j'ai interviewé pour notre livre les 22 nez contemporains, j'ai particulièrement apprécié Alienor et il était facile d'échanger autour du parfum. Nous avons les mêmes goûts, la même recherche esthétique. Nous sommes deux femmes, de la même génération, finalement ça reste assez rare en parfumerie.

NOSE Quel sera le prochain voyage mis en parfum ?

Clara Molloy J'aimerai bien le savoir... 

Produits référés dans l'article