AETHER avec Nicolas Chabot / « SEMPER FIDELIS »

Après avoir été major diplômé du MBA Sorbonne CELSA, Nicolas Chabot est un spécialiste dans les domaines du luxe et des cosmétiques. Aujourd'hui, directeur général et artistique d'ÆTHER parfum, il donne libre cours à la créativité olfactive des parfumeurs Amélie Bourgeois et Anne-Sophie Behaghel (Flair Parfums) pour la réalisation de cette collection de parfums aux notes 100% synthétiques et poétiques. 


Nose Quelle est votre devise ? 
Nicolas Chabot « SEMPER FIDELIS » 

Nose Quel est votre plus vieux souvenir olfactif ?
Nicolas Chabot L’odeur des bains moussants OBAO dont j’avais vidé plusieurs flacons dans mon berceau.

Nose Qu'est-ce qui vous a amené à travailler dans le parfum ? Quel a été le bigbang ?
Nicolas Chabot Mes origines familiales ( nous avions des parfumeries dans la famille depuis 1930 et mon arrière grand-mère ). J’ai vécu tous les grands lancements des années 80 et c’est là que le déclic s’est fait. J’ai enchaîné par un parcours au sein des grandes maisons françaises et américaines avant de lancer ma société.

Nose Que veut dire ÆTHER ?
Nicolas Chabot L’ÆTHER c’est avant tout l’Air respiré par les Dieux en opposition à l’AER respiré par les mortels. C’est ensuite un concept transversal qui a passionné depuis Aristote jusqu’à Einstein a propos d’une matière invisible censée remplir l’espace, devenu métaphysique ( l’aura dégagée par l’âme ) jusqu’à sa transformation en alcools ( les Esters ) et produits chimiques et pharmaceutiques au 19ème siècle avec son utilisation par les médecins et les drogués, dits Etheromanes.

Nose Quel est la genèse d’ÆTHER ?  
Nicolas Chabot La volonté de s’affranchir des codes habituels de la Parfumerie, en créant la 1ère marque française ne travaillant qu’avec des ingrédients de synthèse, au sein même du pays le plus attaché aux matières premières naturelles. Une volonté de rendre hommage à la parfumerie moderne et la chimie, par la création d’une nouvelle pharmacopée alliant science, mystère et poêsie. Æther c’est le vertige des Molécules, la Poetique de la Chimie.

Nose Souffrant d'une mauvaise image (comme en cosmétique), les molécules de synthèse sont mal perçues du public en parfumerie bien qu’utilisées dans 95% des parfums même de niche ? En quoi les notes de synthèsesont elles si intéressantes ? 
Nicolas Chabot Il faut être clair là-dessus : sans les molécules de synthèse, il n'y aurait pas eu de Parfumerie Moderne et pas d’essor de ce secteur depuis la seconde moitié du 19ème siècle. C’est un juste retour des choses que de vouloir rendre stars, au sein de compositions audacieuses mais portables, ces matières premières de synthèse, habituellement dissimulées derrière les matières premières naturelles et servant de faire-valoir à ces dernières.

Nose Quelles sont les molécules de synthèses de prédilection dans vos créations ? Pourquoi les avoir choisies ?

Nicolas Chabot La liste est longue tant ces matières premières de synthèse sont merveilleuses. Prenez la Damascenone, à l’odeur de fruits secs en alcool, alliée à la Muscone (très beau musc) dans MUSKETHANOL, ou l’hommage à la Coumarine (une des plus anciennes molécules du 19ème siècle à l’odeur caractéristique d’amande) rendue furturiste par le Sudéral (odeur de cuir vinyl) et le Benzoate de Methyl dans CARBONEUM, le Methyl Pamplemousse acidulé à souhait, en opposition à la Rhubafurane, verte et croquante, sur un lit de Firascone (boisé fumé) dans CITRUS ESTER, les incontournables stars Iso E super et Ambroxan (molécule de l’ambre gris, parfum de peau velouté et addictif) boostés par l’Ethyl Acétate (odeur de l’Ether) dans ETHEROXYDE, pour finir avec les non conventionnelles et détonantes Oxyde de Rose et Oxane, reproduisant une tige de rose, verte métallique sentant presque le kérosène dans ROSE ALCANE.

Nose Pourquoi avoir choisi Flair pour la création de vos parfums ?
Nicolas Chabot Pour initier ce travail autour d’une parfumerie non conventionnelle, il fallait des parfumeurs audacieux, n’ayant pas suivi le cursus classique, qui oseraient des compositions nouvelles. La rencontre avec Amélie et Anne-Sophie s’est faite naturellement.

Nose Un nouveau parfum à venir ? De nouveaux projets ?
Nicolas Chabot Oui, nous travaillons actuellement sur les prochaines molécules que nous souhaitons mettre à l’honneur. Rendez vous en 2017…
 

Produits référés dans l'article